FabLab Ajaccio

Test imprimante 3D : la Fa)(a

Bon bein voilà, la semaine dernière on m’a demandé de tester une nouvelle machine : La Fa)(a, une imprimante 3D Open Source (de la famille des RepRap) avec un système de lévitation magnétique (rien que ça, ça laisse rêveur)
Fa)(a

Ce projet est porté, entre autre, par Giacommo Falaschi et le Fab Lab Contea (en Toscane).

http://www.falla3d.com/index_fr.html
Quels sont donc les avantages d’une lévitation magnétique ?Si on s’en tient aux explications situées sur le site de la Fa)(a« Cela permet uneréduction au minimum de la friction du processus d’impression, en soulageant le moteur et en soutenant les accélérations de l’imprimante. »
La machine était livrée avec :
    • un écran lcd
    • un lecteur de carte SD
    • un lit magnétique
    • une plaque en verre recouverte de scotch marron
    • 4 porte-clés « Corsica » imprimés avec la Fa)(a (merci Giacommo)
    • 1 extrudeur de 0,05 mn
    • prête à utiliser du filament en 1,75mn
    • un support de bobine
  • Première étape, branchement de l’écran LCD (derrière la machine, ça surprend un peu), récupérer un cordon d’alimentation, acheter une carte SD.
  • Deuxième étape, configuration de la machine (j’dois avouer que j’ai fait le tour de la machine plusieurs fois afin de trouver un port USB… en vain)
  • Giacommo a eu la bonne idée de mettre à disposition sur Github le fichier de configuration avec Cura (le gestionnaire d’imprimante 3D open source d’Ultimaker). Voila ce que ça donne :

 

 

 
 
Ainsi qu’un tutoriel de prise en main de Cura qui m’a bien aidé à le prendre en main. (Merci la Fabrique d’Objets libres : The Fab Lab de Lyon et merci Gérard du p@m de Paese Novu qui m’a confirmé que le plateau n’était pas chauffant)
 

 

  • Après avoir configuré correctement l’imprimante, reste juste à télécharger un modèle sur Thingiverse (un porte-clé tout simple) et l’enregistrer sur la carte SD
  • L’impression démarre via l’écran LCD…. 

 


  • Tout se passe bien la première minute puis Patatra, l’objet se décolle. Je décide donc d’augmenter la température du filament à 200°, puis 210°, toujours pareil

 

  • Je décide donc de tester un objet plus gros téléchargé sur Thingiverse (un skull shot glass que j’avais imprimé avec la makerbot il y a quelques années)…. Toujours pareil, ça tient un peu plus longtemps mais finit par se détacher. Un petit mail à Giacommo qui me confirme que les réglages sont bons et me conseille d’acheter de l’adhésif en spray…
  • Après quelques recherches sur Internet j’ai décidé, pour gagner du temps, de virer le scotch marron du plateau en verre, d’acheter de la laque pour cheveux et repasser la température du PLA à 190° (comme les screenschots plus hauts)

 

  • Impeccable, ça marche \o/…. 2h10 mn plus tard, voici le résultat
  • La laque a super bien marché, tellement bien marché que j’ai quand même eu un peu de mal à décoller l’objet (je pense que la prochaine fois je ferai une sous-couche).

 

  •  Voici ci-dessous la différence avec le skull imprimé avec la MakerBot (à droite) et celui avec la Fa)(a (à gauche) : une plus jolie finition avec la Fa)(a

 

Au final, malgré quelques soucis de tenue sur le plateau, une imprimante 3D facilement prise en main… à confirmer lors des prochains tests :))

 

8 mai 2015

0Réponses sur Test imprimante 3D : la Fa)(a"

Laisser un message

No Image is added..