FabLab Ajaccio

Passionnes, artisans, entrepreneurs… Ils refont le monde en 3D

Les « makers », ces as de l’imprimante 3D qui militent pour le partage des savoir-faire, ont rendez-vous ce week-end à la Foire de Paris. Ils pourraient révolutionner l’artisanat.

Né aux Etats-Unis, au début des années 2000, le mouvement est en passe de conquérir la France. Bricoleurs d’un genre nouveau, passionnés de l’artisanat assisté par ordinateur et armés de leurs imprimantes 3D, les « makers » ont déjà créé de ce côté de l’Atlantique des centaines d’ateliers numériques, de « fablabs » et autres « makerspaces » où ils expérimentent de nouvelles façons de créer des objets et de transmettre les savoir-faire.

Au sein de cette mouvance foisonnante cohabitent trois grandes familles de « faiseurs » : les entrepreneurs, les alternatifs et les « mécanos ». Régulièrement, tous ces « makers » se retrouvent dans des événements festifs, où ils viennent partager leur passion et leurs savoirs avec le grand public.
Nouvelles technologies et savoir-faire traditionnel
En ce week-end printanier, le lycée maritime Florence-Arthaud de Saint-Malo a prêté ses ­ locaux pour accueillir une tribu exubérante, bariolée et encombrante : la Maker Faire, la « foire aux faiseurs », des amateurs qui aiment travailler de leurs mains, et qui créent en toute liberté des objets, utiles et inutiles, en faisant appel aux technologies numériques. Pendant deux jours, 140 ­makers ont travaillé sans relâche sur une quarantaine de stands, devant plus de 2 500 visiteurs.

 

Pour en lire davantage, cliquez ici

0Réponses sur Passionnes, artisans, entrepreneurs... Ils refont le monde en 3D"

Laisser un message

No Image is added..