FabLab Ajaccio

Des chercheurs impriment en 3D une matière plus légère que l’air

Imprimer de l’air en 3D, c’est possible. Ou presque. Une équipe internationale de scientifiques a mis au point une technique permettant d’imprimer en 3D de l’aérogel de graphène, couronné matériau le plus léger du monde en 2013. Sept fois et demi plus léger que l’air, un mètre cube de cet aérogel ne pèse que 160 grammes. Flexible, conducteur, élastique, ultra-absorbant… les propriétés de ce gaz solide souvent surnommé « fumée gelée » semblent infinies.

Parmi ses applications possibles, la dépollution des hydrocarbures dans l’océan, un gramme d’aérogel de graphène pouvant absorber jusqu’à 900 fois son poids en huile. Or, les premiers résultats obtenus avec un aérogel à base de graphène montraient que sa structure poreuse était très irrégulière. Impossible donc de l’adapter à une échelle industrielle.

0Réponses sur Des chercheurs impriment en 3D une matière plus légère que l’air"

Laisser un message

No Image is added..